• Accueil
  • Newsletter
  • Diabète de type 1 : Un pas de plus vers les essais cliniques pour le pancréas bioartificiel MAILPAN ®
Recherche

Diabète de type 1 : Un pas de plus vers les essais cliniques pour le pancréas bioartificiel MAILPAN ®

Printemps 2017 - Lettre n°22
#Mailpan #Pancreas bioartificiel

Coordonné par le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD) et initié par sa spin-off, la start-up Defymed (développeur du pancréas bioartificiel MAILPAN ®), le projet européen BIOSID, qui réunit cinq autres structures expertes, s’achève sur un bilan positif grâce à des résultats prochainement exploitables.

BIOSID a permis de lever plusieurs verrous technologiques du pancréas bioartificiel, MAILPAN®, accélérant ainsi son  développement pour atteindre à terme son objectif premier : l’application chez l’Homme. De quoi voir l’espoir des plus de 40 millions de personnes diabétiques insulinodépendantes dans le monde se transformer en une réalité !

Résultats du projet BIOSID

Financé à plus de 5 millions d’euros par la Commission Européenne (7ème PCRD) durant 4 ans, le projet BIOSID aura finalement permis de franchir des étapes significatives pour le développement du MAILPAN®, comme future solution physiologique pour les patients diabétiques de type 1. Defymed continue désormais de tester des cellules sécrétrices d’insuline issues de  différentes sources en combinaison avec le MAILPAN® sur l’animal afin de sélectionner les cellules les plus adaptées au dispositif. La start-up passera parallèlement toutes les étapes réglementaires à l’obtention d’une autorisation d’entrée en phase clinique d’une telle combinaison.

Le pancréas bioartificiel, un dispositif médical innovant 

Développé à l’origine par le Centre européen d’étude du Diabète et porté par Defymed depuis 2011, le pancréas bioartificiel MAILPAN® (pour « MAcroencapsulation of PANcreatic Islets ») devrait offrir une alternative optimale pour les patients diabétiques en comparaison avec les traitements actuels.

Plus petit qu’un CD, le MAILPAN® se présente sous la forme d’une poche destinée à être implantée dans l’abdomen des patients diabétiques de type 1. Il prévoit de contenir des cellules sécrétant de l’insuline afin de remplacer les îlots pancréatiques des patients et de répondre de façon autonome aux besoins en insuline de leur organisme.

Si le projet MAILPAN® aboutissait, les patients se verraient alors libérés significativement, voire complètement des injections pluriquotidiennes d’insuline contraignantes : leur quotidien pourrait ainsi être considérablement amélioré. Un tel dispositif vise en effet à réduire les épisodes d’hypoglycémies sévères et donc les risques de complications liées à la maladie.

Ne nécessitant en théorie aucun traitement anti-rejet, le pancréas bioartificiel constituerait une solution alors largement déployée auprès des patients, voire même appliquée à d’autres domaines thérapeutiques.

Partager cet article sur :