Recherche

Diabète de type 1 : une origine virale ?

Été 2018 - Lettre n°26
#Diabète de type 1 #Insuline #Virus #Cellules humaines #Réaction auto-immune

 Touchant 5 à 10% de la population diabétique totale, le diabète de type 1 connaît une forte croissance, sans que l’on sache vraiment en donner les raisons. les communautés scientifiques et médicales y consacrent de nombreux travaux, visant à infirmer ou confirmer diverses hypothèses, parmi lesquelles notamment l’hyper-hygiène et l’environnement (plus particulièrement les pesticides et autres perturbateurs endocriniens). Des chercheurs américains du Jocelyn Diabetes Center (boston) avancent une autre théorie : la réaction autoimmune à l’origine de la destruction des îlots pancréatiques d’insuline (et in fine du diabète) pourrait être causée par un virus.

Explications…
Les travaux de l’équipe du Jocelyn Diabetes Center ont permis d’identifier des virus constitués de molécules semblables à l’insuline. Ces molécules sont capables de stimuler les cellules humaines (c’est-à-dire d’avoir un effet sur la glycémie) et pourraient être à l’origine du déclenchement de la réaction auto-immune. Pour cela, ils ont passé au crible des bases de données de génomes viraux et ont révélé que certains virus pouvaient produire des peptides semblables aux hormones humaines et aux protéines régulatrices.

Partant de là, ils ont focalisé leur attention sur 4 virus possédant des séquences ressemblant à l’insuline. Ces virus affectent cependant uniquement les poissons et amphibiens, mais il ne serait pas impossible qu’ils affectent par répercussion leurs consommateurs…

Les chercheurs ont reproduit ces peptides viraux et ont trouvé qu’ils se liaient aux récepteurs de l’insuline humains, ainsi qu’au récepteur de l’IGF-1 (insuline like growth factor).
Sont-ils pour autant à l’origine de la réaction auto-immune du DT1 ? Cela reste à prouver… mais ces recherches ouvrent de nombreuses perspectives car seule une petite partie des virus a été séquencée.

M.W.


Sources :
National Academy of Sciences of the United States of America – Futura Sciences

Partager cet article sur :