Santé

Diabète : le dépistage au cœur des actions de prévention

Été 2014 - Lettre n°11
#Diabète #Dépistage #Diabète de type 1 #Diabète de type 2 #Action de prévention

On dénombre aujourd’hui en France près de 3.5 millions de diabétiques. Dans 90% des cas, il s’agit de cas de diabète de type 2. S’ajoutent ensuite 300 000 diabétiques de type 1, sans oublier les 10% de femmes enceintes développant un diabète gestationnel transitoire et quelques 500 à 800 000 diabétiques qui s’ignorent, soit une population diabétique totale de l’ordre de 6% de la population française.

En Alsace, l’association Vaincre le Diabète oeuvre depuis de nombreuses années au développement d’opérations de prévention et d’information du grand public, sous l’égide du Centre européen d’étude du Diabète.

De nombreux dépistages, effectués par mesure de la glycémie capillaire, sont ainsi menés tout au long de l’année, à l’occasion de divers événements. Ainsi, en 2012 les infirmières bénévoles de Vaincre le Diabète ont réalisé plus de 1600 dépistages, dont les résultats sont édifiants, au regard des normes définies par nos Autorités de Santé :

  • 8% des personnes dépistées, a priori non diabétiques, ont présenté des résultats suspects voire anormaux (respectivement 7,5% et 0,4%). De nombreux diabétiques se sont également présentés avec des glycémies élevées signe d’un mauvais équilibre du diabète.
    Par ailleurs, d’importantes disparités ont pu être constatées en fonction des zones urbaines dans lesquelles ces mesures ont été effectuées. Ainsi, à titre d’exemple lors d’un dépistage effectué place Kléber, soit au centre-ville de Strasbourg, 3,4% des personnes dépistées, a priori non diabétiques, ont présenté des résultats suspects voire anormaux, contre près de 10% dans le quartier sensible du Neuhof.

Ces résultats posent ainsi une double problématique, à laquelle les différents acteurs de santé se doivent de répondre efficacement :

  • celle du dépistage, qu’il s’agit d’intensifier ;
  • celle de la prise en charge, après diagnostic, d’autre part.

Un dépistage précoce et un bon suivi de l’équilibre glycémique sont, à l’évidence, les clés d’une bonne prise en charge du diabète dont tout l’enjeu consiste à prévenir le développement de ses complications fortement invalidantes voire mortelles.

Partager cet article sur :