Édito

Edito

Professeur Michel Pinget

Automne 2017 - Lettre n° 23

Cher(ère) ami(e),

Le 14 novembre marquera la Journée Mondiale du Diabète. Comme chaque année, la Fédération Internationale du Diabète (FID) est sur le pont et a choisi cette année de consacrer cette journée à la thématique « Femmes et diabètes ». L’occasion de mettre en lumière les difficultés particulières que peuvent  rencontrer les femmes atteintes de diabète de par le monde, mais également de communiquer sur les solutions pouvant être apportées. Soyons optimistes !

La FID évoque ainsi :

  • l’épidémie galopante de diabète de type 2 dont 70% des cas pourraient être évités en adoptant un mode de vie sain et rappelle le rôle de pivot que jouent les femmes dans l’organisation de la cellule familiale.
  • le nombre croissant de cas de diabètes gestationnels qui concerneraient aujourd’hui 1 naissance sur 7, sachant que dans 1 cas sur 2 cela aboutira au développement d’un diabète de type 2, 5 à 10 ans après l’accouchement.
  • les risques accrus pour les femmes diabétiques de type 1 de développer des complications.

Les systèmes de santé restent, d’un pays à l’autre, très inéquitables, alors qu’en définitive les solutions proposées pour répondre à ces défis devraient être les mêmes :

  • développer les programmes de prévention et d’éducation à la santé, notamment autour de l’alimentation à toutes les étapes de la vie,
  • faciliter l’accès aux médicaments et aux technologies pour une meilleure gestion du diabète au quotidien,
  • former les professionnels de santé à ces prises en charge spécifiques.

Gageons que cette campagne internationale permette de faire bouger les lignes… Si vous souhaitez participer à la journée mondiale en organisant un événement ou simplement en contribuant à la diffusion de ses messages, la FID met à disposition en téléchargement gratuit l’ensemble de ces supports (ici)

Bonne lecture,

Partager cet article sur :