Édito

Edito

Professeur Michel Pinget

Hiver 2016 - Lettre n°17

Cher(ère) ami(e),

Un rayon de soleil dans la morosité ambiante

Diverses raisons, dont la crise économique actuelle, mais aussi le respect à l’extrême du principe de précaution, font que depuis 2010 les innovations en termes de santé ne sont pas toutes accessibles au  diabétiques français, alors qu’elles sont offertes aux patients d’autres pays, y compris de l’Europe. C’est le cas de nouveaux médicaments (tels les glifozines ou certains nouveaux analogues de l’insuline) ou matériels (les capteurs de glucose mesurant la glycémie en continu par exemple).

Dans ce contexte on ne peut que voir d’un œil optimiste la décision récemment publiée de rembourser la première pompe patch, la pompe OMNIPOD®, dont nous présenterons les caractéristiques dans la prochaine lettre.
Bien sûr le dossier pour ce remboursement avait été déposé au ministère il y a plus de 5 ans, bien sûr la plupart des diabétiques européens et américains utilisent cette pompe depuis des années. L’essentiel est qu’aujourd’hui une innovation a été (enfin) reconnue par les instances françaises en charge du remboursement.

Espérons que cet exemple sera suivi d’autres, pour faire de l’année 2016 un vrai tournant dans l’histoire moderne du diabète.

Bonne lecture,
Professeur
Michel Pinget

Partager cet article sur :