Alimentation et plaisir

Les additifs alimentaires

Julie Papon, stagiaire REDOM et Céline Distel-Bonnet, diététicienne REDOM

Hiver 2017 - Lettre n°21
#Alimentation #Santé

Un additif alimentaire est une substance ajoutée intentionnellement aux aliments dans le but d’en améliorer la conservation, la couleur, le goût, l’aspect ou de faciliter la fabrication de l’aliment sans lui apporter une autre fonction.

La réglementation :

La sécurité des additifs en Europe est contrôlée par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA). Pour qu’un additif soit autorisé, il faut qu’il soit utile et qu’il n’induise pas le consommateur en erreur. Avant d’être utilisé dans l’industrie agroalimentaire, les additifs font l’objet de tests toxicologiques qui permettent de dire dans quels produits ils peuvent être incorporés et à quelle dose en fonction de la Dose Journalière Admissible (DJA : estimation de la quantité d’un additif alimentaire exprimée sur la base du poids corporel, qui peut être ingérée quotidiennement toute la vie sans risque mesurable pour la santé. Exprimée en mg/kg/j.)

 

Les additifs à base de phosphate :

Le phosphore est un élément essentiel de notre alimentation, mais à trop grande quantité il peut comporter des risques. Les apports nutritionnels conseillés (ANC) sont de 550 mg/jour. Au-delà, l’excès de phosphore sera associé à un risque plus élevé de maladies cardio-vasculaires, osseuses et rénales. Or, aujourd’hui, la consommation de phosphore varie entre 1200 et 1500 mg/j  pour les adultes. Cette augmentation de la consommation par rapport aux ANC est principalement due à la présence d’additifs à base de phosphates dans les aliments transformés.  Ils se retrouvent principalement dans la charcuterie et les produits boulangers.

 

Comment remplacer ou éviter les additifs alimentaires ?

La meilleure des choses à faire est tout d’abord de bien lire les étiquettes afin de repérer quels sont les additifs présents dans les produits. Il faudrait donc favoriser les produits dits « sans colorants » « sans conservateurs » pour limiter l’ajout d’additifs dans les aliments de notre consommation. Il faut également cuisiner de préférence des produits frais afin de limiter leur présence, utiliser des plats cuisinés en apporterait beaucoup plus que si vous cuisinez vous-même !

Les effets des additifs alimentaires sur la santé :

Effets positifs

  • lutte contre l’obésité : les édulcorants donnent un goût sucré aux aliments sans apporter de calories, donc moins besoin d’apporter de sucre. Réduction de l’obésité, l’athérosclérose et des caries dentaires.
  • prévention des maladies cardio-vasculaires : la lécithine de soja est un émulsifiant qui est un anti-cholestérol naturel qui solubilise les graisses dans le sang. Cela évite le dépôt des graisses sur la paroi des artères et permet ainsi de diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires.

 

Effets négatifs

  • lien possible avec l’hyperactivité : un régime contenant des colorants pourrait provoquer l’hyperactivité chez les enfants.
  • problèmes intestinaux : les additifs peuvent provoquer une diminution de l’absorption intestinale et un bouleversement de la flore intestinale.
  • allergies : certains additifs alimentaires vont toucher les personnes sensibles.
  • accoutumance : les exhausteurs de goût ne vont plus inhiber l’appétit. Par conséquent, plus on en mange, plus ils donnent faim et plus on a envie d’en manger.

 

CONCLUSION :

Les additifs alimentaires font toujours l’objet de recherches scientifiques et engendrent de lourdes inquiétudes. Quoi qu’il en soit les additifs semblent indispensables pour les industriels mais également pour les consommateurs car ils améliorent les propriétés des produits (tant sur la conservation que sur la consommation). Ils permettent ainsi d’obtenir des aliments plus esthétiques qui se conservent plus longtemps et dont le goût et l’aspect sont améliorés.

 

Partager cet article sur :