Alimentation et plaisir

Les fibres prébiotiques et leur action sur le diabète

Par Céline Distel et Ana Patricia Arenas diététiciennes au réseau de santé REDOM

Été 2018 - Lettre n°26
#Diabète #Prévention #Fibres prébiotiques #Résistance à l'insuline #Troubles métaboliques

Depuis quelques générations, il semble que les aliments riches en fibres aient perdu leur place dans notre alimentation. aujourd’hui, l’apport en fibres est estimé à moins de 15g par jour par personne (par rapport à la recommandation de 30g/jour) laissant place aux sucres rapides et produits transformés. Cette nouvelle manière de s’alimenter impacte directement la diversité de notre flore microbienne intestinale. si cette altération persiste, elle peut entraîner l’apparition de troubles métaboliques, comme le diabète par exemple.

Les fibres sont définies comme des glucides non digestibles. Elles font parties d’une alimentation équilibrée, car nous pouvons les trouver dans les fruits, les légumes et les graines. Ces dernières années il a été démontré que certains types de fibres, nommés « prébiotiques « , pouvaient avoir un effet favorable sur la flore intestinale donc sur notre santé en général.

Quelle est la fonction des fibres prébiotiques dans l’organisme ?
Leur fonction principale est de permettre la croissance des bactéries bénéfiques dans le côlon (bifidobactéries), en les protégeant de la colonisation des espèces pathogènes, c’est-à-dire des maladies.

Où peut-on les trouver ?
Ce sont les fibres nommées « oligosaccharides » qui possèdent une fonction « prébiotique ».
Nous les trouvons dans plusieurs aliments tels que les poireaux, les asperges, la chicorée, les artichauts, l’ail, les oignons, la banane, les épinards, le seigle,
la betterave, le blé, l’avoine ainsi que le soja.
Elles peuvent être ajoutées dans différents produits comme les yaourts, les céréales, le pain, les biscuits, les desserts au lait, les glaces, les boissons lactées ou sous forme de compléments alimentaires.

Les prébiotiques : attention à la tolérance !
Les prébiotiques peuvent causer des symptômes dus à la fermentation, entraînant parfois des inconforts voire des troubles digestifs. Dans ce cas, pour limiter ces troubles, il est recommandé de les associer à des probiotiques (boissons fermentées, yaourts au bifidus ou lactobacillus, ou sous forme de compléments alimentaires).

Comment peuvent-elles agir sur le diabète ?
Plusieurs études ont démontré que le microbiote intestinal (flore intestinale) joue un rôle majeur dans l’apparition de la résistance à l’insuline et donc du diabète de type 2. Ces troubles métaboliques sont induits par une inflammation persistante au niveau des intestins.

Il a été prouvé que la consommation de prébiotiques pouvait avoir des effets bénéfiques dans la prévention de la maladie ou de ses complications en améliorant l’HbA1c, l’Indice de Masse Corporelle (IMC), la microalbuminurie et en agissant sur une diminution du glucose, du cholestérol total et des LDL (dits aussi « mauvais cholestérol ») chez ces patients.

Conclusion
La consommation de ce type de fibres doit être journalière pour pouvoir avoir des effets bénéfiques sur notre flore intestinale. Il est tout de même conseillé de varier les sources de fibres et de les combiner avec des probiotiques pour éviter des effets d’inconfort.
Bien qu’il semble prématuré d’établir des recommandations journalières de consommation de prébiotiques, une augmentation de la consommation de fibres de manière générale dans l’alimentation est un objectif ciblé du Plan National Nutrition Santé.
En effet, elles jouent un rôle de prévention contre les maladies comme le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires.

Malgré cela, il faut avoir conscience que la plupart de ces aliments fermentés sont destinés à prévenir l’apparition de la maladie ou à en soulager les symptômes mais qu’ils ne pourront jamais guérir d’une maladie !


Sources :

  • Ebrahimi Z, Nasli-Esfahani E, Nadjarzade A, Mozaffari-Khosravi H. Effect of symbiotic supplementation on glycemic control, lipid profiles and microalbuminuria in patients with non-obese type 2 diabetes: a randomized, double-blind, clinical trial. J Diabetes Metab Disord. 2017 Jun2;16:23.
  • N. Corzo, J. L. Alonso, F. Azpiroz, M. A. Calvo, M. Cirici, R. Leis, F. Lombó, I. Mateos-Aparicio8, F. J. Plou, P. Ruas-Madiedo, P. Rúperez, A. Redondo-Cuenca, M. L. Sanz y A. Clemente. Prebióticos; concepto, propiedades y efectos beneficiosos. • Gassul M. fibra alimentaria en la salud y en la enfermedad, V Simposio Nestlé, Glosa, Barcelona, España, 2005.
  • Hill D., Surgrue I., Arent E. Hill C. Stanton C., Rossa P. Recent advances in microbial fermentation for dairy and health 2017.
Partager cet article sur :