Soins

Les objets connectés et la santé

M.L.

Automne 2018 - Lettre n°27

Aujourd’hui, force est de constater que, de plus en plus de nouvelles technologies s’invitent dans le domaine de la santé ou chez les patients. Quels en sont les impacts, notamment dans les relations soignants / soignés ?

En raison de l’hyperspécialisation observable ces dernières années chez les médecins, il peut être difficile pour certains patients de savoir vers qui se tourner pour une consultation. Ainsi, il n’est pas impossible de devoir consulter plusieurs médecins pour un seul problème. Les nouvelles technologies pourraient être une solution, mais comme leur nom l’indique, elles restent nouvelles et soulèvent des interrogations.

Les « données personnelles » ou « données sensibles » englobent toutes les informations se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable. On imagine aisément l’intérêt qu’elles peuvent représenter, notamment à des fins marketing ou commerciales. Or les objets connectés, de plus en plus présents dans notre quotidien, peuvent transmettre des données personnelles sans que nous en ayons pleinement conscience. Pour cela, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) veillent aux grains ! Ils ont pour objectifs d’informer les citoyens-consommateurs, de leur donner plus de droits et de les aider à veiller à la sécurité de leurs données personnelles.

Dans le cadre de la santé, les nouvelles technologies peuvent présenter de nombreux avantages :

  • elles sont très utiles dans la transmission des informations entre les différents spécialistes, et permettent de poser un diagnostic plus rapide et plus précis. Toutes les informations importantes du patient sont regroupées dans un même dossier pour qu’aucune ne soit ignorée ou oubliée ;
  • les informations sont plus facilement accessibles au patient pour lui permettre de mieux comprendre sa maladie et de ce fait devenir acteur de son traitement en étant plus impliqué, l’aidant à gérer au mieux sa maladie et son état de santé général. Tous ces avantages permettent aux médecins de se libérer de certaines tâches notamment administratives, leur laissant donc plus de temps à consacrer à leurs patients. Ces nouveaux outils ne pourraient-ils finalement pas ré-humaniser le monde de la santé, laissant plus de place à la création de liens entre patients et médecins ? M.L

 

Sources : 

Les Echos :  Et si les technologies ré humanisaient le monde de la santé ?

Le quotidien du médecin :  Nouvelles technologies et santé, le pire ou le meilleur ?

 

 

Partager cet article sur :