Alimentation et plaisir

Manger sur le pouce, est-il forcément synonyme de malbouffe ?

Printemps 2014 - Lettre n°10
#Malbouffe #Equilibre alimentaire #Manger #sucre #Repas #Manger sur le pouce #Déjeuner #Gras

Comment réussir au mieux sa pause déjeuner, quand on n’a que peu de temps ?
Sandwich, pâtes, salade, crêpe (…) la vente à emporter affole les compteurs et est aujourd’hui supérieure à la restauration traditionnelle. Auparavant plus sollicitée par les étudiants, elle s’étend aujourd’hui aux actifs.

Le choix s’est multiplié, mais pas toujours évident de respecter l’équilibre alimentaire.
Si la vente à emporter remporte un franc succès en France (54% des parts de marché en 2012), elle est aussi la plus chère du monde. 4€ dans la grande distribution et les commerces de proximité à plus de 13€ dans les chaînes pour un menu plat-dessert-boisson.

Même si les français prennent le temps de s’assoir, ils ne prennent pas pour autant le temps de manger. Résultat : le cerveau n’a pas le temps d’envoyer les signaux de satiété et nous mangeons plus que notre faim.

Face à la diversité des propositions, il n’est pas évident de faire un choix équilibré.
Si les frites ne représentent pas l’accompagnement idéal, il n’est pas non plus recommandé de se contenter d’une salade.
Le déjeuner doit en effet fournir entre 700 et 800 kcal. Avec une crudité uniquement, l’apport calorique est insuffisant. Le risque sera alors d’être pris d’une fringale et de se jeter sur des aliments gras et sucrés, au cours de l’après-midi. Même pris à l’extérieur un repas doit être composé de féculents, de légumes, de protéines, d’un fruit et d’un laitage.

Pas le temps ? Je choisi un sandwich :

De préférence du pain complet ou aux céréales plutôt que du pain blanc ou viennois. Préférez le jambon, le poulet, le thon, le fromage, le bœuf, les œufs plutôt que la charcuterie. N’oubliez pas les légumes, en alternant tomates, salade verte, carotte, concombre, poivrons marinés… Terminez par une compote sans sucre ajouté ou par un fruit, éventuellement de temps en temps par une pâtisserie. Comme boisson, de l’eau ou du lait.

Une salade sur un banc, pourquoi pas !

Elle doit contenir des féculents (pâtes, riz, pommes de terre, lentilles, semoule) pour être nourrissante et éviter les faims intempestives de l’après-midi ? Si la part de féculents est insuffisante, accompagner votre salade de pain. Ajoutez-y des légumes, du fromage, de la viande ou du poisson. Pour agrémenter, quelques noix, amandes ou fruits secs. Le tout assaisonné d’une vinaigrette à l’huile de colza ou de noix pour les acides gras essentiels. Après la salade, le fromage peut être remplacé par un yaourt. Quant au fruit, il peut très bien finir le repas ou être gardé pour l’après-midi.

Envie d’un repas italien ?

La pâte à pizza et les tagliatelles contiennent des glucides qui vont permettre de passer l’après-midi sans avoir faim. Ce qui fera la différence, c’est surtout la garniture. Il est préférable de privilégier les garnitures composées de légumes (tomates ; poivrons, aubergines, oignons…) et de fromage (chèvre, bleu …). La viande ou le poisson n’est pas indispensable si la pizza est parsemée de l’excès de sauce de certaines préparations de pâtes, et trop d’huile pimentée, car même l’huile d’olive est riche en graisse.

Aujourd’hui c’est chinois !

Le bol de riz remplace le pain et apporte l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’organisme. Il peut être remplacé par des nouilles. L’intérêt de la restauration asiatique est sa cuisine vapeur ou grillée très peu grasse. En revanche, il y a peu de laitage et de fruits, il faut donc y penser au dîner.
Une autre alternative est de se préparer soi-même sa lunch box, vous maitrisez ainsi les quantités et la qualité de votre repas !

Partager cet article sur :