Alimentation et plaisir

Pourquoi les régimes ne fonctionnent-ils pas ?

Estelle Bartholomé – Diététicienne

Printemps 2016 - Lettre n°18
#Equilibre alimentaire #Régime #Nutriments #Kilos #Aliments #Energie

À l’approche des beaux jours, nous voyons à nouveau apparaître, non pas les fleurs au balcon, mais les régimes miraculeux vantés par de nombreux magazines de mode. Pourtant les régimes de l’année précédente nous avaient déjà promis de nous faire retrouver la ligne ! Comment expliquer qu’ils ne fonctionnent pas ?

Le corps a besoin d’énergie pour fonctionner, cette énergie se trouve dans les nutriments (protides, lipides, glucides) apportés par l’alimentation.
La quantité d’énergie nécessaire à l’organisme par jour se calcule en incluant différents paramètres :

  • le métabolisme de base, énergie nécessaire au fonctionnement de l’organisme, au maintien de la température et à la digestion des aliments,
  • l’énergie nécessaire à l’activité physique, il s’agit là du seul paramètre pouvant être modifié…

Le corps a une grande capacité d’adaptation, si les apports énergétiques sont inférieurs à ses besoins, il va être capable de diminuer l’énergie nécessaire pour le métabolisme de base. Il peut également modifier son fonctionnement afin de favoriser le stockage sous forme de lipides. Il est alors facile de comprendre pourquoi certains régimes ne fonctionnent pas !! Et pourquoi les kilos repris sont plus importants que les kilos perdus…
En effet, les régimes proposés se basent soit sur une diminution de l’apport global (hypocalorique), soit sur une exclusion d’un certain nombre d’aliments (hypoglucidique, hypolipidique), soit sur un apport exagéré (hyperprotidique). Ils sont souvent très sévères. Il est tout à fait possible de les respecter quelques jours voire quelques semaines, mais il est impossible de s’imaginer maintenir un régime restrictif à vie…

Souvent des listes d’aliments interdits sont associées aux régimes, et c’est là qu’apparait la frustration, qui mène à l’envie…et ce jusqu’à ce que la personne « craque » !! S’en suit alors la culpabilité, et la voilà enfermée dans un cercle infernal… Un sentiment d’échec associé à une idéalisation de l’aliment interdit continu de nourrir ce cercle infernal.
Chaque individu a ses propres besoins en fonction de ses habitudes de vie, de sa corpulence…en général, les régimes n’en tiennent pas compte. Les régimes trop sévères ou trop restrictifs risquent d’engendrer des carences, entrainant des conséquences pour l’organisme (troubles métaboliques, fatigue, …).

Mais alors, quelle est la solution ?

Le corps fonctionne comme une balance, les apports doivent être équivalents aux dépenses pour permettre une stabilité du poids.
Est-ce que l’idéal ne serait pas d’avoir une hygiène de vie correcte avec une alimentation équilibrée et surtout variée, accompagnée d’une activité physique régulière ?
Il est possible de manger de tout, et même des aliments « interdits », mais en restant dans des quantités adaptées. Privilégier des aliments bénéfiques pour la santé tout en limitant les aliments trop gras, trop salés, ou trop sucrés. L’équilibre ne se fait pas sur une journée mais plutôt sur une semaine, un repas riche peut être compensé par un repas plus léger par la suite, mais toujours équilibré.

Pour bien commencer la journée, il est intéressant d’avoir un petit déjeuner complet comportant une boisson, des céréales ou du pain, un laitage, un fruit, un peu de beurre et éventuellement un apport de sucre (confiture, miel…). Il est tout à fait possible d’opter pour une version salée avec un peu de jambon, et de fromage. La version salée est souvent plus rassasiante que la version sucrée.
Une alimentation équilibrée devrait comporter à chaque repas une portion de féculents, une de légumes crus ou cuits, une source de protéines, un produit laitier et un fruit.

Petit déjeuner :

  • Un café, 2 à 3 tranches de pain aux céréales, beurre, confiture, un yaourt et un jus d’orange

Midi :

  •  Salade de concombre, boulettes d’agneau à la coriandre, riz basmati, fraises sucrées, fromage blanc

Soir :

  • Tarte à la tomate, salade verte aux sésames, fromage, mangue

Malgré ces annonces alléchantes, il vaut sans doute mieux être attentif aux signes que nous donnent notre corps : la faim, la satiété… et de prendre le temps et surtout le plaisir de manger… sans oublier de pratiquer une activité physique régulière…

« Manger, bouger » comme le dit et le redit le programme national nutrition santé !!

Partager cet article sur :