• Accueil
  • Newsletter
  • Sport sur ordonnance : une pratique bientôt généralisée et encadrée
Sport et santé

Sport sur ordonnance : une pratique bientôt généralisée et encadrée

Automne 2016 - Lettre n°20
#Sport #Maladies chroniques #Ordonnance

Grâce à une nouvelle disposition légale, les médecins français pourront bientôt prescrire du sport à leurs patients atteints de maladies chroniques telles que le diabète, le cancer ou l’hypertension. Forte de son succès, l’expérience strasbourgeoise du sport sur ordonnance devrait ainsi s’étendre au niveau national.
Mais quel sport pour quel patient ? Comment orienter un patient vers telle ou telle pratique, en prenant en compte sa pathologie et sans lui faire courir de risque ? Autant de questions auxquelles le « Vidal du sport », actuellement en cours de rédaction, devra répondre avec précision !

Marcher 5 kilomètres matin, midi, et soir, nager 1 kilomètre deux fois par semaine …

Voilà l’ordonnance de sport santé que proposeront bientôt les médecins à leurs patient atteints d’une des 30 affections de longues durée (ALD) telles que diabète, cancer, hypertension, maladie coronarienne … les bienfaits d’une activité physique régulière n’étant plus à prouver, reste à l’adapter afin de remporter l’adhésion de patients, parfois sédentaires depuis plusieurs années.
L’Assemblé Nationale a ainsi adopté en avril 2015 l’amendement Fourneyron, du nom de l’ancienne ministre des Sports, qui a porter le projet, rendant possible la pratique su sport sur ordonnance. Mais le cadre de cette pratique doit encore être préciser : quelles activités ? Une concertation sur les décrets d’application est en cours.

Du sport  sur ordonnance ? Un ouvrage inédit permettra au personnel médical de mieux savoir quelle activité physique prescrire en fonction de la pathologie du patient.

A côté du Vidal des médicaments, « bible » de tous les praticiens inventoriant les principaux médicaments disponibles, trônera bientôt un « Vidal » du sport. L’ouvrage, fruit du travail du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) en association avec les éditions Vidal recensera les activités sportives recommandées pour la santé et guidera les médecins dans leurs prescriptions. Objectif : leur permettre d’établir un programme adapté à la motivation, aux goûts et bien sûr à l’état de santé de leurs patients. Le tout garantissant un maximum de bienfaits avec un minimum de risque.

Lancé en 2009, ce vaste projet devrait prochainement voir le jour. « Pas de sport pour tous, mais du sport pour chacun », insiste celui qui en a pris l’initiative, Alain Calmat, médecin et ancien ministre délégué à la Jeunesse et aux Sports. Ce dictionnaire verra d’abord le jour en version numérique.

A noter : l’activité physique et sportive est reconnu depuis 2011 par la Haute Autorité de Santé (HAS) de comme thérapeutique non médicamenteuse.
Dossier à suivre …

Sources : Sciences et avenir
Source image : https://www.lesfurets.com/

Partager cet article sur :