Ilots libres

La transplantation d’îlots pancréatiques libres.

Cette thématique est intégrée à l’Université de Strasbourg et labélisée en qualité d’Unité Mixte de Recherche EA 7294 DIATHEC (DIAbète de THErapie Cellulaire).

Présentation du projet

La transplantation d’îlots pancréatiques est une alternative thérapeutique aux injections pluriquotidiennes d’insuline (insulinothérapie) : unique traitement actuel du diabète de type 1, très contraignant pour le patient. Cette technique consiste à isoler et à greffer des îlots purifiés au niveau du foie de patients diabétiques de type 1.

Cette thérapeutique ne s’applique que dans les cas extrêmes de patients très instables avec des hypoglycémies sévères et pour lesquels l’insulinothérapie n’est plus suffisamment efficace.

Ilots libres

Procédure d’isolement et de transplantation des îlots

Lire la suite

Comment fonctionnent l’isolement et la greffe d’îlots pancréatiques ?

Cette innovation thérapeutique a pour but de guérir du diabète de type 1.

Des études nord américaines et européennes ont montré la faisabilité et l’efficacité de cette approche thérapeutique. Une telle greffe est en effet à l’origine de la restauration d’une production d’insuline par l’organisme des patients diabétiques.

98% des patients redeviennent insulino-indépendants immédiatement après greffe. Cependant, seulement 10% de ces patients restent insulino-indépendants cinq ans après transplantation.

La greffe d’îlots permet ainsi de stabiliser le diabète et de limiter les hypoglycémies sévères. Cependant, pouvoir arrêter complètement et durablement tout traitement par insuline grâce à cette stratégie thérapeutique n’est pas encore possible. La technique de transplantation d’îlots s’avère inefficace sur le long terme car il subsiste encore certains facteurs qui s’opposent à sa réussite et qui concourent à une perte de fonction des îlots transplantés.

 

Les limites majeures de cette approche sont liées :

  • aux faibles rendements à l’issue de l’isolement ;
  • aux pertes importantes durant la culture dues au manque d’oxygène et de structure 3D ;
  • à l’absence de vaisseaux sanguins dans les îlots pancréatiques greffés ;
  • aux réactions inflammatoires qui ont lieu au moment de la transplantation ;
  • à la méconnaissance de l’influence du foie (site où sont transplantés les îlots) sur le greffon ;
  • à la méconnaissance du rôle du stress oxydant généré par l’environnement diabétique du receveur dans la perte des îlots au cours de la transplantation.

 

Les projets de recherche du CEED en matière de transplantation d’îlots pancréatiques s’articulent autour de ces trois grandes problématiques :

  • Comment optimiser la procédure d’isolement ?
  • Comment limiter les pertes des îlots en culture ?
  • Comment stimuler la revascularisation des îlots pancréatiques ?
  • A quoi sont dues les réactions inflammatoires à l’origine de la destruction des îlots pancréatiques ?
  • Le foie correspond-il au meilleur site d’implantation pour les cellules productrices d’insuline ?
  • Comment limiter le stress oxydant à l’origine de la perte des cellules à insuline ?